MC 4: La prairie de haute valeur biologique

La prairie de haute valeur biologique est une prairie intéressante de par sa grande diversité en espèces végétales ou de par la présence d'espèces animales ou végétales protégées. Il peut s'agir de prairies sèches ou humides, de prairies de fauche ou de prairies pâturées. Souvent marginales, elles constituent un milieu de vie ou de reproduction pour de nombreuses espèces et contribuent à l'amélioration du paysage.

Pour avoir accès à cette mesure, il est nécessaire qu’un conseiller MAE vienne réaliser une expertise certifiant la valeur biologique élevée de la prairie.

Coordonnées des conseillers MAE

 

 

Subvention:

450 € par hectare

Conditions à respecter

Objectifs de la mesure:

Préserver les prairies fleuries riches en espèces qui améliorent la qualité des paysages et favorisent le développement d’espèces peu courantes, au moyen d’une exploitation peu intensive favorable à la biodiversité.

L’intensification des pratiques agricoles en prairie (charge en bétail, dates et fréquences de coupes, fertilisation, …) implique des effets négatifs sur la diversité des espèces végétales et sur la faune (nidification au sol, cycle de vie des insectes, …). Des pratiques telles que la fauche tardive, l’application de faibles charges en bétail, la réduction ou l’abandon de la fertilisation et des produits phytosanitaires ainsi que le maintien de zones refuges pour la petite faune sont autant de mesures favorables à la biodiversité et ce particulièrement au niveau des prairies marginales, comme les prairies humides, qui n’ont été que peu améliorées.

 

 

< Voir les autres mesures

Réalisation: www.afd-ld.org